Fédération pour la défense et la protection des Lévriers

La Guardia Civil (Gendarmerie) a démantelé un chenil illégal de lévriers qui seraient issus de vols !

La Guardia Civil a signalé que des agents du Service de la protection de la Nature de la Comandancia de Madrid, en coordination avec la Zone de Protection des Animaux du Ministère de l'Environnement de la Communauté de Madrid, avaient localisé et fermé un chenil illégal situé dans la ville de Villamanta.

Animaux sans papier, sans identification ni vaccin !

Vingt-huit chiens ont été récupérés, dont 26 lévriers et un cheval en mauvais état. La plupart des animaux ne possédaient pas les documents obligatoires, l'identification ni la vaccination. Tout cela a conduit à l'arrestation du responsable des installations et, par la suite, du propriétaire de l'installation.

L'enquête a débuté après une déclaration parvenue à la police locale à Villamanta. Lorsque les agents locaux se sont rendus dans le chenil illégal, l'accès leur a été refusé et ils n'ont donc pas pu effectuer l'inspection prévue. A cette époque, le service de protection de la nature a été activé.
Un plan de surveillance de la ferme a été mis en place et un soutien a été demandé aux Services vétérinaires de la Communauté de Madrid pour mener à bien l'inspection afin de vérifier que la ferme n'avait pas d’autorisation spécifique pour la détention d’animaux.

Les animaux se remettent...

Tous les animaux ont été déposés au CIAAM et dans d’autres centres concertés avec la Communauté de Madrid, où ils sont traités pour les pathologies qu’ils présentaient.

Les personnes impliquées dans le crime d'abus envers les animaux ont été mises à la disposition de l'autorité judiciaire compétente.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter !


Je soutiens votre cause