Fédération pour la défense et la protection des Lévriers

Mise au point des accusations à l'encontre de Jérôme Guillot, Fondateur du CREL

1/ Je commencerai par vous informer que la trésorerie a été gérée par Martine PERROT jusque 2019, ensuite un cabinet comptable (FIDUCIAL) a été nommé et l'est toujours pour la gestion financière, aucun détournement ne peut être possible avec un cabinet comptable qui gère ce pôle, si important dans une association.

2/ Je demanderai l'annulation de l'Assemblée Générale Extraordinaire pour plusieurs raisons dont le non-respect des délais d'invitation, pour invitations non envoyées à la TOTALITÉ des membres Adhérents.

3/ Je ne me représenterai pas à la présidence du CREL et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir de fondateur pour faire respecter les objectifs fixés par l'assemblée générale constitutive du 29 juillet 2009.

En effet, en date du 03 août 2021 j' ai fait parvenir ma démission au poste de Président de la Fédération CREL dont je suis l'un des deux fondateurs et à aucun moment je n'ai fait parvenir ma démission en tant que membre adhérent.
J'ai transmis à la secrétaire Nathalie LIPPUS le fichier adhérents qui était à jour et qui n'a pas été tronqué par mes soins, soyez-en sûr.

Dans ce courrier, en lettre recommandée avec accusé de réception, je précisais mettre à la disposition du nouveau bureau executif, composé, acutellement, uniquement de la secrétaire Madame LIPPUS, tous les documents et matériels appartenant à l'association dès qu'elle le souhaitait, je vous affirme que nos échanges, jusque là, étaient cordiaux.

A ce jour, la situation a bien changé puisqu'il a été remis en question la totalité de la gestion administrative et trésorière de l'Association dont je suis l'un des fondateurs sur les réseaux sociaux et sur le site internet de la Fédération www.crel.eu dont tous les accès m'ont été retirés sans délai.

J'ai donc pris la décision, en tant que membre fondateur, de vouloir préserver cette Association qui a été créée le 29 juillet 2009.

En effet, suite à toutes les agressions verbales, menaces et également les remises en question sur mon intégrité sociale, associative et professionnelle, de vouloir préserver le matériel, l'argent ET le leg attendu (que Madame LIPPUS n'a pas hésité à me demander tous les accès dès le jour de ma démission) et également les archives.
Message de Madame LIPPUS le 03 août 2021 à 12h10: Ce dont j'ai besoin c'est surtout des codes d'accès aux comptes bancaires notamment - Nathalie LIPPUS: le 03 août 2021 à 12h10

J'ai été informé, par le biais des réseaux sociaux, qu'une plainte avait été déposée plainte à mon encontre, je vais donc demander à ce que la totalité des actifs soient bloqués immédiatement jusqu'à la fin de l'enquête de police. Vous comprendrez que je ne peux également remettre les archives car je doute de l'honnêteté de mes successeurs actuels et je ne souhaiterais pas que des pièces comptables puissent être détruites par leurs soins avant la fin de la procédures judiciaire.

Je souhaite avant tout préserver la Fédération CREL, mon statut de co-fondateur, comme vous pourrez le constater dans les statuts validés lors de l'AG de 2018 à l'article 9, que des droits m'autorisent encore à prendre quelques décisions.

Je vous informe également qu'ils ne respectent pas les délais d'envoi de convocation à l'Assemblée Générale du 28 août 2021, en effet, la législation prévoit que les convocations doivent être arrivés chez les membres adhérents 15 jours minimum avant le jour J. Malheureusement, à ce jour je n'ai pas reçu l'invitation et le délai de 15 jours n'est pas respecté. Ce n'est pas également le cas que pour moi mais pour plusieurs personnes en particulier une personne le précise sur la page CREL Nous sommes le 18 août et je n'ai toujours rien reçu. - Terry, le 18 août 2021.

Nous pouvons imaginer qu'à priori les convocations seraient envoyées à un nombre restreint de membres afin de collecter le maximum de voix en leur faveur.

J'ai informé Madame LIPPUS que je suis totalement disposé à rendre des comptes devant la justice et croyez bien que les propos tenus à mon sujet où d'autres personnes de l'Association, sur la page Facebook de la Fédération ne resteront pas sans conséquence.

Jusqu'à ce jour, le CREL répond au normes de la protection des données personnelles de la CNIL, selon , malheureusement, lors de l'envoi des convocations à une partie des adhérents seulement, les adresses mails étaient visibles de toutes et tous, l'adresse mail d'envoi était celle d'une bénévole de l'Association qui n'a aucun mandat officiel pour effectuer ces démarches.

Vous savez, je suis de ceux qui pense qu'il existe un droit à l'erreur, à priori Madame LIPPUS n'en tolère aucune et aime les exposer au grand public sur les réseaux sociaux, ce n'est ni rendre service aux animaux, ni aux adhérents, ni aux donateurs et bien sûr pas à la cause qui pâtira de ces absurdités.

Je suis triste de cette situation, mais elles se sont engagées dans un nid de fourmis en allumant un incendie qu'elles n'ont pas réussi à maîtriser sur les réseaux sociaux et elles se sont faites embarquer par des personnes qui n'ont plus leur réputation à faire. (Soit une présidente avec une association fictive qui pleure que se perte a été de notre faute, soit une petite poignée de bénévoles qui sont passés d'associations en associations sans pouvoir tirer un profit personnel et qui aujourd'hui ne participent plus à la défense des Lévriers).

Madame Lippus, n'étant pas élue comme présidente et étant seule comme élue au bureau, n'a aucune légitimité et malheureusement je dois le revendiquer aujourd'hui suite à toutes ces agressions, elle n'a pas, non plus, de légitimité sur le matériel, la trésorerie ou archives de l'association, et la justice tranchera sur le devenir de cette association qui, à mon humble avis, est morte.

Quelle tristesse d'avoir passé 12ans à travailler, BÉNÉVOLEMENT, pour qu'en l'espace de quelques jours tout soit réduit en poussière.

- Je présente mes excuses particulièrement à Michèle Striffler qui a été salie publiquement sur les réseaux sociaux et avec qui j'ai pu échangé par téléphone, vous avez insulté la SEULE personne élue au Parlement européen en tentant de faire réagir l'Europe.
- Je présente mes excuses à Cristina Quintana Milan qui a osé prendre la parole et qui a vu ses commentaires disparaître après s'être faite insulter et bannir de la page facebook, elle, la vice-présidente du refuge El Arca De Noé à Albacète.
- Je présente mes excuses à toutes les Associations qui ont cru en ce projet et qui se sont vu embarquer dans un nid à emmerdes.
- Je présente surtout mes excuses aux Lévriers et à toutes les personnes qui luttent au quotidien pour les sauver.

J'ai honte:

- Honte de l'engagement de toutes ces personnes qui ne font que donner du crédit aux galgueros;
- Honte des doutes qui plane aujourd'hui sur mes épaules;
- La Honte, c'est le sentiment qui m'envahi avec un dégout de beaucoup de personnes que je ne connaissais pas si bien à vrai dire et qui m'ont diffâmé.

En fait, j'ai HONTE de vous, de votre façon de vous délecter d'une situation qui tente de mettre une personne dans un tel désarroi, qui pourrait être poussée au suicide, OUI, le suicide, Madame OLDENBOURG, oui vous Ex-Présidente de L'Association Galgos Ethique Europe, vous avez osé dire que vous étiez persuadée que je finirais dans un "asile" comme vous dites, oui Madame, je suis allé dans un Hôpital Psychiatrique durant 1 mois, c'était pour y travailler et croyez bien que j'ai eu beaucoup d'intérêt pour cette population, beaucoup plus que vous qui n'avez aucune empathie envers qui que ce soit. Vous souhaitez écrire un livre sur moi , Cela doit être de l'admiration. TOI Joelle Pellegrin Oldenbourg, avec qui nous avons eu une cordiale entente jusqu'à ce qu'une Eurodéputée devienne marraine du CREL et que tu crèves de jalousie au point de nous voir couler.

Je ne tolérerai aucun débordement au sein de cette Association et je vous en informe sciemment, cette assemblée générale ne sera pas conforme et aucun pouvoir ne sera accordé à qui que ce soit le temps de la procédure en justice qui peut durer jusqu'à 18 mois.

Je ne souhaitais qu'une seule chose, c'est que l'impulsion que nous avions donné au CREL durant 12ans continue en ce sens, le pseudo bureau en place en a décidé autrement, il faudra donc en subir les conséquences.

Merci à toutes les personnes qui m'ont accordé leur confiance et leur soutien après toutes ces calomnies et diffamations.

ADVIENNE QUE POURRA, VIVE LE CREL ET VIVE LES LÉVRIERS.

Jérôme Guillot
Fondateur du CREL

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter !


Je soutiens votre cause