La Leischmaniose !!!

La Leischmaniose !!!

9 mn

La leishmaniose est une maladie commune à l'Homme et au chien, due à la présence d'un parasite, transmis par le phlébotome, sorte de moustique un peu poilu. Autrefois uniquement présent sur les Côtes méditerranéennes, il remonte aujourd'hui au-delà de la Loire, et des cas de leishmaniose ont même été signalés à Rennes (Ille et Villaine) sur des chiens qui n'ont jamais quitté ce département !

Il est important de signaler qu'un chien porteur de la leishmaniose ne la transmettra pas à un congénère. Ce n'est qu'en étant piqué par un phlébotome qu'un chien peut être atteint par la maladie.

Cependant, certains chiens sont porteurs " sains ", c'est-à-dire qu'ils ont en eux la leishmaniose, mais qu'ils ne développent pas la maladie. D'autres ne développent la maladie que plusieurs mois voire plusieurs années après avoir été piqués !

LES SYMPTOMES :
- Les griffes du chien sont anormalement longues, et repoussent très vite, même si on les coupe régulièrement.
- Le poil est terne, avec une dermatite sèche (pellicules).
- Le chien est amaigri.
- Le chien est douloureux car la leishmaniose peut créer de la polyarthrite, inflammation des articulations qui rend très désagréable tout déplacement.
- Le chien est fatigué.
- Saignements de nez.
- Augmentation du foie et de la rate.
- Inflammation des yeux, qui deviennent rouges et larmoyants, douloureux, avec parfois des écoulements.
- Dans les cas les plus graves, atteinte rénale, souvent irréversible, qui se manifeste par une augmentation de la soif, et qui entraine le plus souvent la mort de l'animal. La leishmaniose sera détectée à l'aide d'un examen sanguin, le taux déterminé devra être régulièrement être suivi, afin d'éviter une atteinte rénale...

TRAITEMENT : En France, le seul traitement proposé par les vétérinaires, est le " Glucantime ", produit à injecter quotidiennement en sous-cutané pendant un mois. Les effets indésirables de ce médicament sont, paradoxalement, une atteinte rénale ! A savoir également que les injections sont très douloureuses pour le chien... On peut aussi donner des comprimés de " Zyloric " (générique " allopurinol "), qui peuvent suffire en cas de taux de leishmaniose assez bas (600) mais qui a comme effet indésirable de pouvoir causer des calculs urinaires. (Voire article sur les maladies du système urinaire). La posologie est de 300 mg par jour, en 2 prises, soit un 1 comprimé ½ le matin et la même chose le soir.

Le traitement efficace qui existe actuellement est le " Milteforan ", interdit sur le sol français, vous devrez vous débrouiller pour en faire venir de Suisse, Belgique, Espagne, etc...où il est utilisé avec succès, même s'il n'empêche pas la récidive, souvent fréquente. Mais il assure la survie du chien ! Il faut savoir que ce traitement s'apparente à une chimiothérapie, il est donc extrêmement fatiguant pour le chien. C'est pour cette raison que l'on doit attendre au moins 6 mois entre 2 traitements de Milteforan, le temps que l'organisme du chien se remettre de ce traitement de " cheval "... L'inconvénient du Milteforan est son prix, car c'est un traitement onéreux ! (Tout comme le Glucantime).

PREVENTION : - Il est important d'éviter de sortir son chien au crépuscule, les phlébotomes étant actifs quand la nuit tombe.
- Utiliser un collier ou des pipettes de produit à base de deltaméthrine.
- Mettre des moustiquaires pour les empêcher de rentrer dans les habitations.
- Un vaccin existe actuellement mais il n'est pas sûr à 100%. Pour augmenter les chances de protection, il doit être administré tous les 6 mois et est là encore onéreux !

A NOTER : Un chien porteur de leishmaniose, même soigné, restera tout le long de sa vie un chien plus fragile qu'un autre. Plus sensible au froid, plus vite fatigué. Par temps de pluie ou par temps froid, vous devrez le couvrir d'un manteau. Mais ceci dit, c'est un chien qui pourra avoir une vie quasi normale, après le ou les traitements. Certains n'ont besoin que d'un traitement, d'autres de 2 ou 3...
Ceci ne s'applique pas à tous les chiens porteurs, car chaque individu est unique ! Certains chiens se traînent avec un taux à 600, d'autres sont tout gaillards malgré un taux à 1270 !

Article réalisé et rédigé par Veronique Block-Gil déléguée Loire-Atlantique

En images

Je soutiens votre cause