La chasse avec les Galgos et Podencos génère des richesses !

La chasse avec les Galgos et Podencos génère des richesses !

5 mn

Les parlementaires animalistes dénoncent le fait que le gouvernement du parti politique PSOE défend la chasse parce qu'elle "génère de la richesse" !

L'Association parlementaire pour la défense des droits des animaux (APDDA) dénonce le fait que le gouvernement encourage la chasse en la définissant comme "une chasse durable générant des richesses dans les zones rurales et un outil de gestion et de conservation de l'environnement naturel".
Cette plainte fait suite à une réponse de l'exécutif à une question parlementaire posée par le membre de l'APPDA, le sénateur Joan Comorera, dans laquelle le parlementaire l'interroge sur la chasse avec le lévrier.

LES COMMUNAUTÉS AUTONOMES LÉGIFÈRENT

À ce sujet, l'exécutif note que la question de la chasse relève de la responsabilité des communautés autonomes, même si le gouvernement "promeut une chasse durable, générant de la richesse dans les zones rurales, ainsi qu'un outil de gestion et de conservation de l'environnement naturel". Ceci définit la chasse, selon l'association dans un communiqué de presse, rassemblé par EuropaPress.

AUGMENTATION DE CHIOTS

L'APDDArappelle que dans sa question, le sénateur Comorera a averti que 50 000 chiens de race "Lévriers" sont abandonnés chaque année à la fin de la saison de chasse. "Comme indiqué par diverses organisations et protecteurs des animaux, le nombre de chiens de chasse abandonnés augmente de façon exponentielle au cours des trois dernières années et la situation s’aggrave : abandon dans les rues, les champs et les routes, souvent blessés et fracturés, surtout à l'époque de la chasse "

En outre, il dénonce "une augmentation du nombre de chiots dans les chasses, car la sélection et le rejet des chiens se font maintenant à un plus jeune âge".
Le sénateur a souligné que l’Espagne est le seul pays de l’Union européenne à autoriser la chasse au lévrier. Pour cette raison, il a demandé à l’exécutif s’il envisageait, en coordination avec les communautés autonomes, de prendre des mesures ou de mettre en place un contrôle administratif pour réduire le nombre de chiens de chasse abandonnés. Une compétence exclusive des autonomies. Pour l'APDDA, cette réponse n'est pas valide.

La Fédération CREL se rendra en janvier, période de chasse avec les Lévriers Galgos ET Podencos, en Espagne plus particulièrement en Andalousie

SOURCE EuropaPress.es

Je soutiens votre cause