L'animalisme entre dans 29 écoles et instituts aragonais

L'animalisme entre dans 29 écoles et instituts aragonais

6 mn

Au total, 29 centres adhèrent au programme "Monde Animal", avec des matières visant à promouvoir la connaissance et le respect des animaux

L'animalisme sera un outil pédagogique dans 29 écoles et instituts aragonais après que de nombreux autres centres aient sollicité le gouvernement aragonais afin de bénéficier du programme "Monde animal".

Le programme, qui propose cinq domaines de travail en fonction du niveau d’étude des élèves, inclut entre autres objectifs "d'inculquer le rejet de la violence exercée contre les animaux, ainsi que celle qui se produit pour des raisons de sexe, de race ou d'orientation sexuelle, générant ainsi des attitudes de respect global durant l’enfance ".

Le projet prévoit des cours de quatre séances d'une heure et demie chacune et a pour but "l'acquisition et l'amélioration des compétences sociales et civiques" des élèves grâce au contact de la faune

Enquête préalable et travail de préparation

Les activités seront précédées d’une enquête et d’un travail de préparation ou de motivation sur le thème à traiter avec les élèves, suivi d'une session de formation assurée par les coordinateurs du programme, qui en réaliseront une centaine jusqu'à mai.

«Monde animal» a pour objectif fondamental "de promouvoir le respect des animaux" au sein de l'enseignement, et, à partir de là, de "sensibiliser sur les soins et la possession d'animaux", de "faire connaître les concepts liés aux droits des animaux, au respect et au bien-être ", de fournir aux élèves "des outils qui favorisent l'autonomie personnelle et l'initiative ", d'encourager la sensibilité et développer l'empathie à leur égard et promouvoir également chez les élèves" leur propre capacité à générer des situations qui aident les animaux, ce qui les rendrait actifs dans l'amélioration du bien-être animal, de son environnement et de son propre développement ".

Encourager l'empathie

Le ministère de l'Éducation affirme que "la relation étroite entre la violence à l'égard d'autrui et la violence à l'égard des animaux est de plus en plus évidente" et que ce type de comportement "affecte le bien-être des animaux ainsi que notre propre développement" en tant qu'êtres humains, c'est pour cela qu’il considère opportun d’encourager des actions et des programmes visant l’acquisition et l’amélioration des compétences sociales et civiques ".
"Il s'agit de favoriser l'empathie dès l'enfance et l'adolescence en partant de l'idée que les animaux de notre environnement doivent être respectés et, finalement, promouvoir une saine coexistence entre les hommes et les animaux", ajoute-t-il, dans le cadre de "l'objectif fondamental de améliorer l'aptitude et la capacité à fournir un environnement respectueux envers les animaux et donc envers les gens. "

En ce sens, l'appell à la "transversalité" pour "former les élèves à des valeurs issues de différents domaines de la connaissance" en tant que "l'une des principales caractéristiques de l'éducation aux valeurs". "De la même manière qu'il se développe en classe avec d'autres problèmes actuels, il s'agit également d'intégrer à l'école une éducation basée sur le respect des animaux qui révèle leurs intérêts et leurs besoins" afin de "promouvoir des attitudes de connaissance et de respect et d'améliorer la coexistence dans notre environnement ", ajoute-t-il.

souce : https://www.eldiario.es/aragon/politica/animalismo-entra-esc[...]

Je soutiens votre cause