Fédération pour la Défense et la Protection des Lévriers

Partis du constat qu'il était plus que nécessaire d'unir nos forces pour DEVENIR UN VERITABLE LOBBY en faveur des Galgos qui subissent les pires tortures en Espagne, les cofondateurs du CREL ont décidé de proposer à toutes les Associations de protection des lévriers françaises, dans un premier temps, puis européennes, d'unir leurs forces pour s'opposer au lobby des chasseurs espagnols et d'exercer une pression efficace sur les pouvoirs publics pour, enfin, OBTENIR L'INTERDICTION, AU NIVEAU EUROPEEN, DE LA CHASSE AVEC LES LEVRIERS.

Tous les pays européens ont décidé d'interdire cette chasse car, en raison de son exceptionnelle rapidité et de sa souplesse, le Lévrier ne laisse aucune chance à sa proie. L'Espagne, elle, continue de la pratiquer avec le soutien de la monarchie espagnole qui s'y adonne elle-même.

Mais les galgueros (chasseurs espagnols) ne se contentent pas d'utiliser ces fabuleux et magnifiques sprinters pour chasser à leur place. Lorsque les malheureux n'ont, selon les critères des galgueros, pas suffisamment bien chassé, le sang du Galgos devra "laver l'honneur de son maître". Il mourra donc, mais dans d'atroces souffrances (membres sectionnés, semi-pendus, brûlés, traînés derrière des véhicules, abandonnés, un bâton coincé dans la gueule pour qu'il ne puisse ni boire ni manger......), les tortionnaires ne manquent pas d'imagination dans ce domaine.

En Espagne, les refuges tentent de venir en aide aux Lévriers. Les plus chanceux croiseront le chemin d'un courageux bénévole, les autres mettront des heures, voire des jours à mourir. Pendant la période de chasse, mais surtout à la fin, les refuges sont submergés de chiens.

En France, et en Europe, de nombreuses Associations proposent d'aider les refuges espagnols. Elles font adopter des chiens dans leurs pays respectifs, font parvenir de la nourriture et du matériel médical aux bénévoles espagnols. C'est une solidarité émouvante qui s'organise entre tous les protecteurs des Animaux et qui a permis de sauver des milliers de chiens...... Mais les galgueros ont bien compris qu'ils pouvaient profiter de cette coopération pour en tirer profit : désormais, ils viennent menacer de tuer le chien sous les yeux des bénévoles s'ils ne le lui achètent pas. Les bénévoles se trouvent alors face à un choix cornélien : acheter le chien et ainsi le sauver mais aussi alimenter le trafic ou refuser et......

MAINTENANT BASTA !!!!!!!!!

Nous devons devenir une OPPOSITION PUISSANTE face aux chasseurs espagnols. Nous avons tous le même objectif : FAIRE CESSER CES TORTURES, alors il est temps de prendre, UNIS, le chemin vers l'interdiction

"TOUT SEUL ON VA PLUS VITE, ENSEMBLE, ON VA PLUS LOIN"

Je soutiens votre cause